Olympe de Gouges (1748-1793)

 

 

 

 

Marie Gouze, dite Olympe de Gouges, est une femme de lettres française, devenue femme politique. A partir de 1780, elle publie de très nombreux romans et pièces de théâtre, en faveur des droits civils et politiques des femmes et de l’abolition de l’esclavage des hommes noirs.

 

« Olympe de Gouges, l’auteure de la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne » publiée en 1791 »

La Révolution française lui donne l’occasion de montrer combien elle est en avance sur son temps. Face à l’Assemblée constituante qui exclut les femmes des droits de cité, elle publie la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne », dans laquelle elle prône l’émancipation des femmes et l’égalité totale et inconditionnelle entre les deux sexes. Elle y a notamment écrit : « La Femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune » (article X).

Politiquement, Olympe de Gouges a d’abord soutenu le roi Louis XVI et la monarchie, avant de prendre le parti des Girondins. Elle a publié des pamphlets contre Marat et Robespierre, du parti des Montagnards. Après la chute des Girondins, elle est accusée d’être l’auteure d’une affiche girondine, ce qui a pour conséquence son arrestation, puis sa condamnation à mort. Elle est guillotinée le 3 novembre 1793.

Retrouvez la bande dessinée sur Olympe de Gouges de Bocquet et Catel ici