LESBOPHOBIE : UNE AUGMENTATION DE 42% DES CAS SIGNALES, EN UN AN !

SOS Homophobie publiait le 14 mai dernier son rapport annuel sur l’homophobie qui permet de faire un état des lieux, chaque année, des situations et actes homophobes en France.

En 2018, l’association a enregistré une augmentation de 42% des signalements d’actes lesbophobes, 365 signalements sur l’année : soit 1 acte lesbophobe signalé par jour.

L’association indique que cette augmentation est très certainement liée au mouvement #Metoo qui a permis, à la fois, aux femmes victimes de violences sexistes et sexuelles d’être entendues dans l’espace public et médiatique, et à une prise de conscience collective sur ces sujets. Ce qui a probablement permis de rendre visibles d’autres situations de violences telles que les actes lesbophobes ou gayphobes dont sont victimes les personnes homosexuelles.

Quelques chiffres sur les actes lesbophobes en 2018 :

  • Les violences dans les lieux publics sont passées de 9% à 13% ;
  • Après le rejet subi par les lesbiennes (75%), ce sont les discriminations (50%) puis les insultes (39%) qui ont été signalés ;
  • Les victimes ont majoritairement entre 35-50 ans et 25-34 ans ;
  • Enfin, ce sont particulièrement des hommes seuls ou en groupe qui commettent ces actes.

Pour retrouver les chiffres complets du rapport de SOS Homophobie, cliquez ici !

Site SOS Homophobie : https://www.sos-homophobie.org/article/rapport-sur-l-homophobie-2019-2018-une-annee-noire-pour-les-personnes-lgbt

Lien du rapport : https://www.sos-homophobie.org/sites/default/files/dp_sos_homophobie-ra2019.pdf

PARTAGER
Article précédentCoupe du Monde féminine de football et égalité femmes-hommes dans le sport
Prochain articleDéfinir le sexisme pour mieux le prévenir
Amélie Durin
Amélie Durin réalise son stage de fin d’études au sein du secrétariat général du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, en participant aux travaux des commissions santé, parité et violences faites aux femmes. Elle intègre le groupe Egaé en avril 2016. Elle est notamment chargée du site expertes.eu.